de l'écho de la Mordorée

de l'écho de la Mordorée

Setter anglais

Que choisir??

Voilà une bonne question.

Nous constatons une demande forte de femelle en général sur les portées, pourquoi cet engouement pour les femelles ?

a) La première réponse qui revient souvent, c'est : une femelle est plus précoce à la chasse qu'un Mâle, ma réponse : 

FAUX, c'est en partie une idée reçue de nos anciens. un mâle pour lequel vous aurez pris toutes les dispositions possibles et inimaginables pour le mettre rapidement dans de bonnes conditions pour qu'il apprenne et pour qu'il s'affirme, vous donnera autant sinon de meilleurs résultats en matière de chasse, un mâle démarrera au même âge ou se déclarera au même âge qu'une femelle, généralement, 6 mois est l'âge ou un mâle commence à s'affirmer et à démontrer de réelles qualités, je dirai, son réel potentiel d'intelligence, physique et mental. Pour obtenir cela, suffit tout simplement de s'en occuper dès l'âge de 3 mois, de le mettre en présence d'oiseaux (cailles bien volantes puis pigeons) au départ et de le sortir dans différents biotopes et essences, à fin de l'habituer très tôt à rencontrer différentes situations et odeurs, ainsi, il se familiarisera à son territoire



b) La seconde réponse associée à la seconde affirmation : une femelle, c'est plus docile, plus proche de son maître.

Ma réponse est plus mitigée, je dirai qu'un mâle peut aussi être très proche de son maître, la complicité existe tout autant avec un mâle qu'une femelle,  certes, moins câlin peut-être,  suffit pour cela de partager l'affinité et d'être plus compréhensif qu'avec une femelle. Un mâle est quelque part matcho, d'ou une approche différente d'affection envers son maître mais tout aussi forte que celle que peut vous procurer une femelle.

 

c) Un mâle setter c'est bagarreur !

Connaissez-vous beaucoup de mâles dans toutes les races qui à la rencontre d'autres mâles n'est pas envies de venir faire voir sa supériorité ? Moi pas, et si le mâle en face est aussi fier, il y aura conflit à coup sûr !

Pour éviter cela, il suffit de ne pas laisser s'affronter ou se renifler bêtement deux mâles, lors de rencontres et de passer son chemin. Quand je vois dans les réunions canines, les gens promener avec leurs mâles en laisse tenues en longueur et croiser sur leurs chemins un mâle sans prendre la précaution de raccourcir cette dernière et d'être vigilant et surtout ne pas laisser se renifler les deux individus, cela m'agace vraiment, un chien en laisse se sentira encore plus en confiance et sera plus bagarreur je vous l'assure, alors svp, faîtes attention vous les propriétaires de mâles et soyez autoritaire avec votre chien dans ces moments là. 

Nous avons des mâles à la maison, sincèrement, je n'ai jamais vu de différence entre mâles et femelles à la maison ou à la chasse, quand vous possédez une lignée de qualité, ou le mental est stable, passionné et de bon caractère, si vous faites de votre côté, tout ce qu'il faut pour lui apprendre rapidement, toujours avec patience et complicité mais aussi avec autorité avec votre mâle (le maître c'est vous et pas le chien), vous récolterez un excellent chien de compagnie à l'écoute, attentif à vos faits et gestes, reconnaissant de l'amour et de l'attention que vous lui donnerez et bien entendu, un compagnon hors pair à la chasse, sans restriction aucune, celles qu'une femelle aura à certaines périodes de l'année.

 

d) Quand aux préjugés du mâle qui fugue, alors là, je ne suis pas d'accord du tout, un mâle ne fuguera pas plus qu'une femelle pourrait le faire, sachez qu'une femelle qui a envie de se faire prendre, fera tout pour en trouver le moyen si vous lui en donnez l'occasion de le faire, elle est capable de partir et chercher le premier chien qui passe par là et partir avec lui faire une petite promenade, donc de ce côté là, nous dirons 50/50, une femelle peut-être aussi fugueuse qu'un mâle dans certaines situations, surtout en période des chaleurs qui se présentent deux fois pas an. Maintenant, si tous les chasseurs étaient un peu sérieux au moment de la chasse et évitaient de sortir leurs femelles en pleines chaleurs les jours de chasse, le problème serait réglé. (les chaleurs, ce n'est pas seulement 3/4 jours, c'est au minimum 23 jours, ne l'oubliez pas. Une femelle peu ovuler à 4 jours, à 9 jours, à 15 jours à 25 jours, il n'y a pas d'assurance et de régularité dans les jours d'ovulations, comment pouvez-vous savoir, sans avoir fait pratiquer un test de progestérone, le moment exact de la période d'ovulation de votre femelle ? C'est impossible, alors ne prenez pas le risque de la sortir pendant ces 25 jours même si elle ne saigne plus.

Vous ne gênerez pas les mâles à la chasse et vous ne prendrez pas le risque d'une saillie accidentelle avec le premier chien venu.

Un mâle qui a la passion de la chasse dans l'exercice de son art, chassera sans souci, d'ou l'intérêt et peut-être une priorité de posséder un mâle plus qu'une femelle pour celui qui aime vraiment chasser sans restriction, nous avons une période de plus en plus courte pour exercer notre passion, en gros, 3 mois à peine, si en plus, les chaleurs viennent perturber notre passion, cela raccourci à 2 mois la possibilité de pouvoir chasser avec sa chienne, avec un mâle, vous pourrez chasser les 3 mois pleins sans souci, c'est aussi à prendre en compte je pense très humblement.

 

L'avantage donc, de posséder un mâle : Vous ne serez pas ennuyé avec les chaleurs, c'est un bon point, surtout si vos compagnons vivent dans la maison, avec le mâle, pas de sang. Au moment de la chasse, pas de restriction, le mâle pourra chasser toute la saison, la femelle elle, va tomber en chaleur en pleine période de chasse et si vous n'avez qu'une femelle, vous serez contraint à rester à la maison pour éviter une saillie non souhaitée avec le premier cabot venu ou alors, chasser sans chien, ce qui est pour moi une hérésie totale et au vu du raccourcissement de notre temps de chasse d'année en année et qui nous coûte de plus en plus cher malgré tout, après grande réflexion, ne vaut il pas mieux finalement, posséder un mâle pour profiter pleinement de nos trois mois de chasse qui nous sont accordés et si entre temps, on ne nous ferme pas la chasse "pour cause d'intempéries ou cause de froid excessif" comme chaque année maintenant ? Ce qui systématiquement, nous coupe notre saison, si vous faites votre compte, un mois sans sa femelle pour cause de chaleur, accouplée à une semaine/ quinze jours voire plus pour cause de météo néfaste pour exercer notre passion, la question ne se pose plus je pense, mieux vaut posséder un mâle à mon humble avis.

Avec un mâle, pas de problème de grossesse nerveuse qui a répétition, devient risquée pour la femelle et qui mènera sans nul doute à l'opération, pas de problème de métrite avec un mâle, normalement, pas de problème de tumeur mammaire avec un mâle, mais cela peut arriver.

Un mâle peut vivre à la maison sans problème, ne lèvera pas la patte à l'intérieur dans la mesure ou vous aurez fait son éducation dès son plus jeune âge, donc si on fait la part des choses, finalement, que peut-on reprocher à un mâle de si néfaste ? A mon humble avis, rien, bien au contraire, un mâle bien éduqué sera plus facile à vivre, moins niania, un mâle vous apportera autant d'affection qu'une femelle, si vous avez cette complicité avec lui depuis son plus jeune âge. Vous ne serez jamais ennuyé en période de chasse par les chaleurs qui arrivent toujours aux moments non désirés. Un mâle est tout aussi docile et tout aussi attentionné avec ses maîtres si vous de votre côté, vous lui apportez et vous lui donnez toute votre affection personnelle et familiale, nous en possédons 2 actuellement et je sais de quoi je parle, de plus, ils vivent ensemble au chenil, ce qui fait taire aussi certains préjugés qui dit que 2 mâles ensemble, c'est la guerre, pas chez nous malgré les femelles qui s'y trouvent tout autour. Puis, pour finir, un mâle est bien plus robuste à la chasse, par tous les temps, si je devais recommencer mes choix du début en tant que chasseur uniquement et en sachant ce que je sais aujourd'hui, je n'aurai jamais possédé de femelle pour chasser, cela est une réalité.